La gazette des rizières

Voici ici contée la découverte d’un tour de force mené par un jeune restaurateur de Siem Reap, qui propose , à ses heures perdues, de vous faire découvrir son pays, grâce à une virée en jeep plus que complète, et d’une richesse à vous laisser le cœur et l’esprit empreints d’une fragrance de jasmin et de fleur de frangipanier indélébile.

C’est que Sobey et sa fameuse « Ninie » (facsimilé de Jeep Willys française), ont plus d’un tour dans leur boîte à gants, pour aiguiser la curiosité enthousiaste du voyageur néophyte ….

Suivant les attentes de ce dernier, les propositions d’itinéraire sont ouvertes. Sobey, connaissant la région comme le fond de sa poche, mets en avant des idées de parcours diverses et variées pour exciter encore plus l’appétit du touriste curieux…A bon entendeur s’amuse… Globe-trotter amical, baroudeur de la rizière, aventurier ami de la nature, gourmands d’exotisme, amateurs de nouveautés, tous peuvent être servis.

Ne reste plus qu’à démarrer…

Et vous voilà partis pour une journée d’exploration où tout captive. Les sentiments se mélangent : charmé, parfois désorienté, souvent emballé, époustouflé, ou amusé, mais jamais déçu. Sobey sait rebondir et les amortisseurs de Ninie aussi…

A vous de savoir vous accrocher maintenant pour parcourir les pistes de latérite poussiéreuses, ne pas s’embourber sur les digues angkoriennes détrempées par l’orage de la veille et rebondir sur les chaussées déformées par le passage des charrettes à bœufs….

La découverte commence par les rizières avoisinantes Siem Reap, où d’étranges rencontres se font au détour d’un palmier à sucre. Un drôle d’alpiniste est perché en haut du dit palmier à et redescend à notre arrivée. Il est entrain de récolter la sève des palmes pour la mettre dans des Bampong (bambou faisant office de récipient). Dégustation du frais nectar et tentative d’escalade du si grand végétal sont de mise (conseillé au spécialistes de la varappe, les autres s’abstenir)….

Puis, le tour se hasarde au gré des envies de chacun : visite d’un village traditionnel cambodgien ou d’un atelier de tissage dans une pagode excentrée, séance musicale sous une maison sur pilotis avec tous les enfants d’un village, visite d’une école et premiers balbutiements de la si difficile langue khmère…Tout est prétexte à s’arrêter sur la route….parsemée de surprises pour l’œil qui veut bien les voir…

Sobey se plait à servir de guide : il aime raconter son Histoire, anecdotier inégalable au bagou achalandé, il vous décrit pourquoi tel tank est perdu là au milieu d’une rizière, vous explique comment pêcher avec un panier en rotin, ou vous apprend à différencier un héron cendré d’un pélican blanc…..

Il se peut qu’il vous conte un peu de l’histoire de ces grands rois bâtisseurs qui érigèrent jadis les monuments angkoriens…en vous dénichant un petit temple dérobé dans la forêt, et si bien caché que le touriste habituel jamais ne s’y aventurerait…

Les paysages se suivent et ne se ressemblent pas…..Pourtours du Phnom Bok, rizières, buffles gadouilleux pacageant dans les « kleangs » secrets d’AngkorThom, trouée dans la forêt humide, couchers de soleil au Phnom Krom, ballade dans les champs de lotus…

Des surprises encore : comme un pique-nique improvisé au Baray occidental, en famille, puisque c’est dimanche et que les cambodgiens aiment venir batifoler dans les eaux du grand réservoir. Bouée en chambre à air, poulet grillés, nattes et hamac, baignade, ananas frais…tout est là pour apprécier un moment de détente bien mérité.

Cette expédition prendra fin à la tombée du jour, au moment même où un bruissement allant crescendo dans le cœur de la forêt vous prendra le cœur ; bruissement émis par le son du macrocosme ambiant ; crapauds-buffles, criquets, geckos, cigales… se réveillant avant leur sortie nocturne….

Et c’est autour d’un bon « pastagua » ou bien d’un mojito khmer à son restaurant "Touich" que la journée prendra fin, les discussions allant bon train sur tous les « presque déjà » souvenirs de cette ballade au cœur du Cambodge…

Alors merci à toi Sobey pour cette échappée belle, si étonnante, palpitante et attachante à la fois.

J.D, reporter d’un jour, Angkor, Avril 2011.

2 comments:

  1. Vous avez telle une page intéressante et instructive. Je vais être impatient de visiter votre page de nouveau et pour vos autres postes ainsi.

    nuvali restaurants

    ReplyDelete
  2. While going through this post I felt that you have done a lot of research on the topic, I appreciate your efforts and glad that I found your blog. Keep posting such informative content. Melbourne Bars

    ReplyDelete